Micro-capteurs

Travaux du laboratoire ESYCOM sur les micro-capteurs pour l'homme et l'environnement.

Microsystèmes d’analyse de l’environnement

Ce thème porte sur les microsystèmes dédiés à l’analyse des ressources naturelles fluidiques : air, eau, hydrocarbures, et fluides complexes, notamment ceux utilisés dans les matériaux de construction. Les ressources naturelles fluidiques revêtent d’importants enjeux économiques, énergétiques, environnementaux dans une perspective de développement durable. Notre contribution porte sur l’étude et le développement de microsystèmes d’analyse inédits permettant une analyse phénoménologique et/ou quantitative et sélective de constituants chimiques, biologiques et particulaires. Dans le contexte du projet de laboratoire, la possibilité de déployer un « réseau de microsystèmes d’analyse » dans un environnement urbain ou sur le corps humain, offre une fonctionnalité bien supérieure à celle d’un simple « réseau de capteurs », ne serait-ce que par la diversité des informations qu’il peut produire,

Micro-capteurs pour l’humain / le vivant

Au sein du laboratoire ESYCOM, c’est en 2001 que nous avons développé nos premières applications autour des micro-capteurs pour l’humain et le vivant. Ces capteurs couvrent l’ensemble des domaines du vivant (ex-vivo, in-vitro et in-vivo). Pour nos développements nous nous appuyons sur une équipe aux multi compétences intégrant des physiciens, électroniciens et micro-technologues. Ceci nous permet de répondre à plusieurs problématiques :

  • Caractérisation du vivant
  • Interface vivant électronique
  • Neuroprothèses
  • Outils de diagnostic (ici c’est le nom, pas l’adjectif)
  • Plateforme d’analyse cellulaire

Nos activités de recherches utilisent plusieurs plateformes technologiques du laboratoire nous permettant de répondre aux défis de demain pour le monde de la santé. Par exemple, nous développons des systèmes microfluidiques mimétiques de la circulation sanguine pour l’analyse de la déformabilité des globules rouges (contexte de la drépanocytose) ou encore des outils d’analyse de l’haleine pour la détection précoce de cancer sur le principe d’un nez électronique. Nous mettons en œuvre de nouvelles solutions d’interface neuronale pour l’enregistrement et la stimulation de neurones destinées aux futures prothèses rétiniennes ou corticales. Nos travaux se basent sur l’intégration de matériaux tels que le diamant, le graphène et des polymères biocompatibles. Nos recherches ont permis l’obtention, en 2017, de la bourse ERC Starting Grant NEURODIAM.

Health sensors @ESYCOM.